Prophéties Bibliques 4 Le retour de Jésus-Christ

Série: Sans audio

Série de messages qui vont être numérisés

Audio

Audio non disponible.

Texte

Prophéties Bibliques (4)

Le retour de Jésus-Christ

Message donné le 15 octobre 1994

A Reconvilier (Suisse)

Daniel 7/9 à 14 : Le Fils de l'homme.

Je regardais, pendant que l'on plaçait des trônes. Et l'ancien des jours s'assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure ; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent.

Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s'assirent, et les livres furent dépouillés de leur puissance, mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu'à un certain temps.

Je regardais alors, à cause des paroles arrogantes que prononçait la corne et tandis que je regardais, l'animal fut tué, et son corps fut anéanti, livré au feu pour être brûlé. Les autres animaux furent dépouillés de leur puissance, mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu'à un certain temps.

Je regardais pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme ; il s'avança vers l'ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

A ces textes, nous en ajoutons un autre se situant dans l'Évangile selon Matthieu chapitre 25/31 :

Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire (parce que c'est bien du retour en gloire que nous allons parler) avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

Quand donc ce retour aura-t-il lieu ? La Bible nous fait savoir qu'il aura lieu sept ans après l'enlèvement des croyants.

Qu'il soit dit entre parenthèses, ainsi que je l'ai répété plusieurs fois, qu'il existe plusieurs thèses eschatologiques traitant du retour de Christ et que nous restons très respectueux de toutes ces thèses. Mais il nous semble, à la lumière de certains textes de l'Écriture que cet événement aura bien lieu sept années après l'enlèvement de l'Église.

Pourquoi sept années après l'enlèvement de l'église ? Parce que ceci est enseigné en Daniel 9 de façon particulièrement évidente et claire. Il serait peut-être bon que nous lisions ces versets concernant justement ces sept années.

Daniel 9 à partir du verset 21 :

Je parlais encore dans ma prière, quand l'homme, Gabriel, que j'avais vu précédemment dans une vision, s'approcha de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir.

Il m'instruisit, et s'entretint avec moi. Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.

Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l'annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole et comprends la vision ! Soixante et dix semaines (période de sept ans, j'insiste là-dessus pour que nous saisissions la pensée profonde du message) ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés pour expier l'iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint (c'est-à-dire jusqu'au Christ, Oint signifiant Christ), au Conducteur, il y a sept périodes de sept années ; dans soixante-deux périodes de sept années, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.

Après les soixante-deux périodes de sept semaines d'année chacune, un oint sera retranché (il s'agit ici de la mort de Christ, toujours ce Oint venu d'En-Haut, Oint de l'Éternel) et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre.

Il fera (il s'agit de l'Antichrist) une solide alliance avec plusieurs pendant une période de sept ans et durant la moitié de cette période, il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.

J'insiste là-dessus, pour que nous saisissions la pensée profonde du message.

Il se peut que votre Bible ait rendu cette expression "périodes d'années" par "semaines d'années", simplement car ce mot nous vient du mot hébreu "chavoua" qui signifie en réalité : un septenaire, comme il peut exister un cinquantenaire et un centenaire. Ce terme peut signifier de temps à autre la semaine, mais il signifie la plupart du temps un "septenaire", d'où la façon dont j'ai cru devoir rendre ces textes pour une meilleure compréhension de ce qui est enseigné.

Alors que nous est-il dit dans ces textes ? Que soixante-dix périodes de sept ans chacune ont été fixées, soit donc (sept fois sept quarante neuf) quatre cent quatre vingt dix ans ont été fixés sur ton peuple et ta ville sainte pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l'iniquité et amener la justice éternelle. Or nous savons que cette justice éternelle n'a pas encore été amenée sur cette terre, bien que le péché ait été réellement réglé au Calvaire par le Christ Lui-même voilà deux mille ans.

Il fut dit à Daniel qu'à partir d'un décret d'un roi de Perse (entre autres un certain Artaxerxés, fils de Xerxès et qui lui a succédé), il est important de compter ces semaines d'années et il nous est communiqué le temps qui passera précisément jusqu'à la venue de l’Oint, jusqu'à Sa mort et jusqu'à l'établissement de cette justice éternelle. Ceci pendant soixante-dix périodes de sept ans chacune. Puis un peu plus loin, il nous est dit que dans cette période de sept ans chacune, les soixante-neuf premières périodes de sept ans chacune, toujours, conduiront jusqu'à l'Oint. C'est-à-dire jusqu'au Christ qui sera retranché et qui devra mourir sur la Croix du Calvaire.

Nous sommes en droit de nous poser la question de savoir où la soixante-dixième semaine, période de sept années, était passée. Mais elle refait surface deux versets plus loin, en nous entretenant justement du règne de l'Antichrist, parce qu'il s'agit bien du règne de l'Antichrist, et nous pouvons dire, à partir de là, que précisément son règne durera sept ans sur cette terre, ou bien encore pendant deux périodes de trois années et demi chacune.

Pourquoi compter de cette façon-là ? Parce qu'il est clair, à partir de plusieurs textes, que l'Antichrist, au milieu de ces sept ans, changera de politique : dans un premier temps, pendant les trois premières années et demi, sa politique sera celle de la séduction envers tous les habitants de la terre, tandis que pour ce qui sera de la seconde période, il fera régner un totalitarisme collectiviste tel que la terre n'en aura jamais connu précédemment et ceci, sur toute la planète.

Voilà donc, à propos de ces sept années ce qu'il est convenu d'appeler "la grande tribulation" et pourquoi l'enlèvement devra se situer sept années avant le retour en gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. Je dis sept années bien entendu, avec ce mot indispensable "environ", parce qu'il semble, à partir de certains textes, que l'Église aura à voir monter l'homme du péché, peut-être pas à subir son règne, notamment selon un texte comme celui-ci en 2 Thessaloniciens 2/3 : Pas d'apostasie avant qu'on ait vu paraître l'homme du péché. De qui l'apôtre Paul a-t-il voulu parler à partir de cette expression avant qu'on ait vu ? Il s'adressait à une Église, à des chrétiens et c’est pour cette raison qu’il faut être prudent en insistant sur ce terme "environ". Il se peut donc que l'on ait à voir monter l'Antichrist pour nous rendre un peu compte de ce qu'il sera dans sa dimension politique, économique et religieuse.

Je ne pense pas que les chrétiens auront à subir la totalité de ces sept années du règne de l'Antichrist, mais je pense que nous devrions peut-être aussi nous préparer à les subir, en tout cas une partie de ces sept années, parce que lorsqu'on traite de prophéties bibliques, le mot d'ordre est de rester prudent et sage.

Après un temps de jugement, de douleur, d'angoisse et d'épreuves considérables pour le monde tout entier et notamment pour Israël, le Seigneur reviendra. Je disais bien que ces temps, le monde les connaîtra et Israël également. Pour ce qui est du monde et de toutes les nations, Jésus a pu prévenir en Luc 21/25 : Sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, la mer et les flots étant une métaphore des foules en pleine ébullition, en plein bouillonnement. Et le Christ d'ajouter, toujours à propos de ces temps-là : Les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre. Voilà pourquoi je ne pense pas que l'Église connaîtra ces temps excessivement difficiles, qu'elle sera enlevée avant cette grande épreuve.

Pourquoi le Christ S'est-Il donné la peine de nous avertir en ces termes ? Parce qu'ailleurs dans les Saintes Écritures, il est justement question du règne de l'Antichrist, de sa domination absolument abominable sur les nations comme nous l'avons vu en Apocalypse 13, et tous ceux qui seront sur cette terre devront accepter sa marque, le nombre de son nom : 6.6.6.

Premier 6, son pouvoir politique.

Deuxième 6, son pouvoir économique.

Troisième 6, son pouvoir religieux.

Ceci signifiant que personne ne pourra ni acheter, ni vendre sans cette marque à laquelle tous seront absolument contraints de manière incontournable et pour aller dans le détail, nous pourrions ajouter :

Personne ne pourra expédier de courrier ou en recevoir par voie postale sans posséder la marque de l'Antichrist.

Personne ne pourra être employé dans une entreprise sans en porter cette marque.

Aucun enfant ne pourra étudier si ses parents ne portent pas cette marque sur leur main droite ou sur leur front.

Ce sera cela le règne de l'Antichrist.

Personne ne pourra acheter ni vendre de produits alimentaires, ni exploiter, ni être exploitant agricole s’il n’est pas ainsi marqué.

Personne ne pourra effectuer des opérations bancaires sans cette marque.

Personne ne pourra voyager sans cette marque.

Tous les engins d'exploration spatiale seront placés sous l'autorité et l'organisation mondiale unique, donc sous cette marque.

Personne ne pourra importer ou exporter sans avoir sur lui toujours cette même marque.

Personne ne pourra pratiquer la chasse ou la pêche sans porter cette marque.

Personne ne pourra recevoir de soins dans un hôpital sans avoir sur lui cette marque.

Alors, précisons d'entrée de jeu, que si nous devions, à ce moment-là, ne pas appartenir au Christ, nous subirions ces choses de manière irrésistible et personne ne pourra faire obstacle à cela. Personne ne pourra contester ces choses.

En feuilletant l'almanach du Québec dans une librairie, j'étais tombé sur cet article que je lis à nouveau pour les personnes qui n'étaient pas là lorsque j'en ai parlé précédemment.

" Les cartes de crédit classiques ne circulent dans notre société que depuis un quart de siècle à peine et voici qu'elles pourraient bien être inutiles d'ici quelques années.

Au Japon, la banque Aïwam Mutual est à l'origine d'une toute nouvelle révolution : elle dispose en effet d'un appareil qui fait une lecture informatique de la paume de la main par ses ordinateurs. Les transmetteurs électroniques installés près des comptoirs des grands magasins se chargent du reste. Le client est prié de poser sa main sur le transmetteur qui passe aussitôt le message à l'ordinateur central de la banque, lequel, après vérification de son identité, débite son compte du montant de ses achats. Dans ce cas, il ne s'agit même plus d'une carte de crédit, mais d'une main de débit. "

Ce n'est pas pour demain croyez-vous, eh bien regardez autour de vous et voyez à quelle vitesse l'informatique a envahi notre vie quotidienne, vous changerez sûrement d'avis et ceci est tellement vrai qu'un ami que je visitais, arrivé aux États-Unis, fut prié de poser sa main sur ce type d'appareil électronique pour une lecture de sa main, une lecture biologique de sa main. Mais il lui fut possible de refuser, aussi retira-t-il sa main, n'acceptant pas cela parce qu’ayant eu tout de suite à l'esprit ce type de chose ; mais c'est en route ! Très bientôt, à une douane déjà, cette chose est en route. Bientôt cela s’effectuera au niveau de nos banques.

Voilà pourquoi nous devrions nous inquiéter de savoir si aujourd'hui nous sommes au Christ ou si nous ne le sommes pas encore.

Le monde va passer par des temps terriblement difficiles, il est déjà passé par des temps difficiles sous la férule du Führer, cet Hitler que personne n'attendait. J'en ai encore le souvenir, un souvenir qui ne disparaîtra jamais. Mais Hitler, cet homme inattendu qui avait eu des prétentions de pouvoir sur le monde entier et fut accueilli dans son pays comme un sauveur temporel, car son pays connaissait une inflation et un chômage énormes. Vous savez qu'en ce temps-là, pour ceux qui ont mon âge et plus, pour aller acheter un kilo de viande, il fallait une valise de billets. Hitler a été, lui aussi, une sorte de prototype de l'Antichrist, une figure prophétique de l'Antichrist. Nous voilà avertis quant à son règne.

Israël aura à souffrir de l'Antichrist lui aussi, et de façon terrible. Non seulement Israël mais surtout Jérusalem, car c'est Jérusalem qui deviendra une poudrière, non seulement pour les nations tout alentour, mais pour le monde tout entier.

La Bible nous fait savoir que ce retour en gloire aura lieu après que toutes les nations seront montées contre Israël et contre Jérusalem en particulier. A l'heure qu'il est, ceci est tout à fait dans les probabilités puisque l'Iraq avait dû subir l'assaut militaire de quelques vingt-neuf pays ensemble pour lui faire entendre raison. A l'heure qu'il est, Haïti lui aussi est foulé aux pieds par des armées de plusieurs pays, en particulier l'armée U.S. Il semble en tout cas que ces choses pourraient parfaitement se passer étant donné le problème du Moyen Orient et quand nous lisons des textes comme celui de Zacharie 12/2 : Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d'étourdissement pour tous les peuples d'alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante. Non seulement pour Jérusalem, non seulement pour les peuples d'alentour mais précise encore le texte pour tous les peuples. Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; et toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle. C'est donc réellement Jérusalem qui fera problème. Nous ne voulons pas donner l'impression de faire de la politique en traitant de ces grandes questions de géopolitique du Moyen Orient et même planétaire, certainement pas. Nous nous interdisons toute politique, mais nous constatons que notre actualité rencontre aujourd'hui cette prophétie annoncée depuis tellement de temps, c’est époustouflant ! Ceci manifeste que la Parole de Dieu est véritablement la vérité, que notre Dieu qui existe dans cette dimension que la Bible appelle l'éternité, se situe à la fois dans le passé, dans le présent et déjà dans le futur ; comme l'a dit l'apôtre Pierre, seule la Parole de Dieu renferme la prophétie, la parole prophétique. Les choses sont étourdissantes de réalité déjà de nos jours. Quand nous pensons qu’Arafat – nous voudrions que le Seigneur le sauve, il faut prier pour lui – était alors en pleine discussion avec les Israéliens pour aboutir à ce que nous savons de traité de paix et de l'existence de son peuple sur une partie des territoires occupés, Arafat avait dit absolument ouvertement et sans réserve aucune qu'il ne céderait rien, rien, rien de Jérusalem. Alors pression est faite par les nations entières pour qu’une partie de Jérusalem au moins revienne à Israël, qui certainement ne l'acceptera pas, parce que Jérusalem fut proclamée "Capitale Éternelle du peuple d'Israël". A l'heure qu'il est, on ne voit pas comment résoudre le problème de Jérusalem. Mais pourquoi ce problème de Jérusalem en particulier ? Chacune des grandes religions monothéistes la réclame pour elle : l'islam puisque Jérusalem est le deuxième lieu de pèlerinage après la Mecque, le judaïsme bien entendu et puis le christianisme. Pourquoi tant de problèmes à propos de Jérusalem et non à propos d'une autre ville de par le monde, pourquoi Jérusalem et pas Lausanne,ou Genève ou bien Paris ? Simplement parce que Jérusalem, la Palestine et le Moyen Orient mais surtout la Palestine a été le berceau des civilisations judéo-chrétiennes dans un premier temps et Jérusalem est appelée dans la Bible au Psaume 48/3 : La ville du grand Roi. Elle est appelée la ville de l'Éternel au Psaume 48/9. La ville de Dieu au Psaume 87/3. La ville de la justice en Ésaïe 1/26. La ville de la paix, de par la signification de son nom en hébreu, et s'il existe tant de conflits à propos d'Israël, c'est que ce pays est le pays de Dieu, une série de versets le confirme et l'affirme de façon tellement précise. Josué 22/19 : Son pays est la propriété de Dieu. En Lévitique 25/23, je reprends ces textes tellement importants, c'est Dieu qui parle ainsi à Son peuple : Le pays est à moi, vous êtes ici chez moi, comme étrangers. C'est quand même fort ! Puis en Osée 9/3, Osée dit de la part de Dieu qu'Israël est le pays de l'Éternel ; en Jérémie 2/7, c'est Dieu qui parle à Son peuple par la bouche de son prophète : Vous avez souillé mon pays et puis ce même pays, Zacharie l'a qualifié de Terre Sainte et c'est le seul pays au monde qui ait été qualifié de Terre Sainte. Que veut dire "saint" dans la Bible ? "Mis à part"… ce pays a donc été mis à part par Dieu dès les temps les plus anciens, à partir d'Abraham duquel a jailli précisément ce peuple en même temps que ce pays, parce qu'en lui, un peuple fut élu et une terre fut choisie.

Que dire ? A l'heure qu'il est, des peuples se déchirent et se disputent le pays de Dieu. Comment voulez-vous que cela marche ? Voilà pourquoi nous allons dans un conflit des plus terribles dans cette région et beaucoup le pressentent et le fait d'avoir conclu des traités de paix en même temps que l'existence du jeune État palestinien n'a rien réglé du tout, comme vous le savez. Mais ce n'est pas tant, dans un premier temps, le pays qui fera problème mais surtout Jérusalem et pourquoi ? Parce qu’encore une fois, il a plu à Dieu de choisir cette ville pour que Son Fils, au jour de Son retour en gloire, puisse précisément y installer Son gouvernement mondial, Son règne mondial et ce, pendant mille ans. Nous aurions des textes à citer comme ceux du Psaume 48, du Psaume 50 (que j'aime les premiers versets du Psaume 50 !), ceux de Jérémie 23/5-6, d'Ézéchiel 30/7 etc. des textes qui affirment que Dieu règnera sur cette terre parce que nous ne pouvons pas dire que Dieu ait déjà régné sur cette terre. Quand il est question de Dieu qui règne sur cette terre, immanquablement, il s'agit du Christ. Je vous lis par exemple le Psaume 47 qui est, entre autres, un Psaume messianique annonçant justement ce règne de Dieu sur cette terre : Vous tous, peuples, battez des mains ! (vous savez que l'on a le droit de battre des mains, c'est écrit !) Poussez vers Dieu des cris de joie ! (qui ? Vous, peuples, tous les peuples ! Cela s'est-il déjà passé quelque part ?) Car l'Éternel, le Très-Haut, est redoutable, Il est un grand Roi sur toute la terre. Et au verset 6 : Dieu monte au milieu des cris de triomphe, l'Éternel s'avance au son de la trompette. Chantez à Dieu, chantez ! Chantez à notre Roi, chantez ! Car Dieu est Roi de toute la terre. Cela s'est-il déjà passé ? C'est très exactement ce que nous souhaitons et demandons par le Notre Père lorsque nous disons : Que ton règne vienne ! Que veut dire cela ? Cela veut dire : que Ton règne vienne enfin sur cette terre, qui est un océan de douleurs, de souffrances, d'épreuves et de mort. Que ton règne vienne ! Je n'en dirai pas plus parce que nous traiterons de ce thème du Millénium de façon beaucoup plus précise. Jésus vient donc pour régner après des temps de grande tribulation. La Bible dit qu'Il descendra en gloire pour combattre toutes ces armées avec, à leur tête, l'Antichrist contre Jérusalem. Zacharie 14/3 : L'Éternel paraîtra et Il combattra ces nations comme Il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des Oliviers qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'Orient. Mais une question alors : pourquoi doit-Il revenir d'où Il est précisément parti ? Parce que dans cette région du monde, par le peuple juif mais aussi par d'autres peuples, d'autres pays, en particulier les Romains, ce Roi de gloire, ce Seigneur des seigneurs a été humilié, crucifié, Il a été réellement rendu comme une loque humaine et il faut précisément que ceux qui en ont fait l'homme le plus humilié de tous les hommes, se rendent compte de ce qu'Il a été véritablement : le Seigneur des seigneurs, le Roi de gloire. Il doit donc descendre là, tout près de Jérusalem du lieu où Il fut enlevé là-haut, en ce jour qu'il est convenu d'appeler l'Ascension, pour pouvoir régner à partir de cette région du monde. Zacharie 14/4 : Ses pieds se poseront en ce jour-là sur la montagne des Oliviers. Les pieds sont irrésistiblement ceux du Christ parce que l'Éternel lui, n'a pas de pieds, en fait. C'est le Christ, rendu semblable aux hommes en toutes choses, qui a des pieds. Et puis au verset 9 dans ce même chapitre 14 : L'Éternel sera Roi de toute la terre, ce qui ne s'est encore jamais passé.

Imaginez, l'Éternel en ce jour-là posera ses pieds sur la montagne des Oliviers qui est vis-à-vis de Jérusalem. Premier temps de Son retour.

Deuxième temps, ceci pour régner, est-il écrit au verset 9, pour régner sur toute la terre. Cela ne s'est encore jamais produit ! Ou alors faut-il arracher ces pages des Saintes Écritures ? On ne peut pas. Mais nous attendons qu'Il vienne pour être Roi sur la terre toute entière : que Dieu le fasse le plus vite possible ! Ce sera un jour de grande épreuve pour Israël et pour le monde entier.

Au verset 12 : Voici la plaie dont l'Éternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem. On en a la chair de poule ! Leur chair tombera en pourriture (ou encore littéralement : se fondra) tandis qu'ils seront sur leurs pieds, et leurs yeux se fondront et leur langue dans leur bouche. Et cette plaie atteindra même les bêtes également. Dieu parle en Zacharie 12/9 : Je m'efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem.

Nous comprenons alors le pourquoi justement de cette intervention de Dieu en un temps où Israël sera au bout du rouleau, où il n'en pourra plus devant la puissance des armées internationales. Israël devra s'incliner, c'est clair. A ce moment-là, Dieu interviendra par Jésus-Christ de façon puissante et Il reviendra aussi pour ce que la Bible appelle le rétablissement de toutes choses, parce que ce que nous sommes en train de vivre n'était pas à l'origine dans les plans du Seigneur concernant la terre ; cette expression rétablissement de toutes choses se trouve dans les Saintes Écritures dans l'Ancien Testament comme dans le Nouveau Testament. C'est à partir de là que le Seigneur commencera de régner quand Il reviendra.

La Bible nous fait savoir qu'un reste seulement du peuple d'Israël se convertira : en Zacharie le prophète, en Ésaïe le prophète également et puis sous la plume de Paul dans les fameux chapitres de Romains 9, 10 et 11 qui sont tellement clairs à cet égard. Il apparaîtra dans Sa gloire.

Comment les choses se passeront-elles au plan chronologique ?

L'Église est enlevée pour lui éviter de passer sous le règne terrible de l'Antichrist. Elle est enlevée pour être unie à son Sauveur, à son époux, l'Église étant appelée l'épouse de Christ, nous l'avons vu. Et pendant ce temps, là-haut, il se passera des choses remarquables en même temps que ces noces de l'Agneau, pendant que sur la terre il y aura précisément des temps extrêmement difficiles avec l'Antichrist et au terme de ces sept années, le Christ apparaîtra dans toute Sa gloire et avec les Siens en même temps qu'avec Ses anges. Où trouvez-vous cela dans les Saintes Écritures ? 2 Thessaloniciens 1/10 : Lorsqu'Il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints (il ne s'agit pas là des anges, de ceux qu'Il aura enlevés avec Lui, les saints sont ceux qui ont formé l'Église comme l'apôtre le dit très souvent aux saints et aux fidèles qui sont à…) et admiré dans tous ceux qui auront cru. Colossiens 3/4 : Quand Christ votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec Lui dans la gloire. On n'en revient pas ! Quel destin glorieux le Seigneur réserve-t-Il à son peuple ! Sommes-nous de Son peuple ? Sommes-nous déjà le troupeau de Son pâturage, est-ce que nous y figurons ou pas ?

Et puis Zacharie 14//5 : L'Éternel mon Dieu viendra et tous ses saints avec Lui. Il paraîtra donc avec Son Église, ceci est précisé en Apocalypse 19, Lui sur un cheval blanc et les Siens eux aussi sur des chevaux. Mais Il paraîtra aussi avec Ses anges, quel cortège en ce jour-là ! Quel cortège de lumière, de puissance, de gloire ! 2 Thessaloniciens 1/7 : Lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance au milieu d'une flamme de feu…

Matthieu 16/27 : Car le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges. Avec Ses anges dont Il n'avait pas voulu aux heures sombres de la Croix. Il aurait pu donner un ordre et Il aurait réglé la question mais Il ne le fit pas, nous le disions hier à propos du combat intense qu'Il dut mener contre l'ennemi de nos âmes afin de nous arracher à lui parce que le véritable combat de Christ consistait en cela, contre l'ennemi de nos âmes, contre le diable. Le Christ était venu pour mourir dans ce combat tandis que l'autre avait tout tenté pour empêcher le Christ de mourir, jusqu'au Calvaire d'ailleurs, alors qu'Il était là sur la Croix, en Matthieu 27 : Si tu es le Fils de Dieu (même expression qu'au désert dans la tentation qu'Il connut en face de l'ennemi), descends de la croix. C'était encore le dernier cri pour le persuader de ne pas mourir sur la Croix. Et puis ensuite : S'Il a dit qu'Il est le roi d'Israël, qu'Il descende de la croix et nous croirons en Lui. Cela fut une tentation terrible ! En d'autres termes, les Juifs et leurs chefs L’interpellent : Si tu descends maintenant de la Croix, si tu es vraiment le roi d'Israël, si tu es le Fils de Dieu, descends et alors nous croirons en Toi. Le Seigneur ne répondit rien, Il resta sur la Croix parce qu'Il pensait à chacun de nous. Il nous avait sur Son cœur et Sa mort sur la Croix était pour nous la seule façon d'être sauvés. La Bible dit : Christ est mort pour nos péchés. Mais en réalité, si apparemment Il semble avoir été défait, certainement pas, c'est à la Croix que la tête du serpent fut écrasée, c'est à la Croix que Satan mordit la poussière et que des personnes commencèrent de se donner au Christ, le brigand, le bon larron, puis ensuite le centenier, des hommes et des femmes commençaient d'être sauvés par la Croix. C'est formidable !

Quelle victoire ! Il a dépouillé les puissances, dit Paul aux Colossiens, Il a triomphé d'elles par la Croix. Quelle victoire ! Alors cette fois, Il descendra en gloire pour ne plus être humilié, c'est différent, avec Ses saints anges dont Il n'avait pas voulu pour le défendre contre ces hordes d'hommes, ces humains qui L'avaient porté jusqu'au Calvaire.

Imaginez ce qui pourra se passer en ce jour glorieux…

En Apocalypse 19/11, toujours à propos de ce jour de gloire intense que les hommes devront supporter de voir, parce que tout œil Le verra dans ce jour-là, ce qui ne sera pas le cas au jour de l'enlèvement, il n'est jamais dit cela, Il viendra comme un voleur et le voleur vient toujours de façon invisible, imprévisible et jamais avec tambour etc. Tandis que là, je lis le texte : Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et Il juge et combat avec Justice. Donc Il descend pour combattre l'Antichrist et toutes ses armées. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est Lui-même ; et Il était revêtu d'un vêtement teint de sang (le rappel de la Croix). Son nom est la Parole de Dieu… (c'est bien le Christ). Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu, les premiers versets de l'Évangile de Jean… Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs... (Mes amis, il est grand temps que vous appreniez à faire de l'équitation, parce que l'on va descendre avec Lui de façon glorieuse !). Nous paraîtrons avec Lui dans Sa gloire, a précisé l'apôtre Paul en Colossiens 3,… revêtus d'un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; Il les paîtra avec une verge de fer (les nations, cela correspond à Son règne sur la terre) ;… et Il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.

Nous savons évidemment la suite : l'Antichrist est jeté avec tous les siens dans l'étang de feu et de soufre.

Quelle glorieuse apparition ! Je me demande ce que feront les gens restés sur cette terre à la vue de toute cette gloire déployée du Fils de Dieu avec les Siens. Des millions de soleils, c'est bien cela. Voilà pourquoi ils demanderont : " Cachez-nous de devant la face de Celui qui est sur le trône ", ne pouvant pas soutenir l'intense, l'écrasante majesté du Seigneur.

Le Seigneur n'est pas ce que nous pensons souvent.

Beaucoup nous lancent : " Pour croire au Seigneur, je voudrais Le voir ! "

Ils ne savent pas ce qu'ils disent, Ils ne savent pas que si, par exemple chez eux, le Seigneur entrait par la porte, ils sortiraient par la fenêtre. Le Seigneur est puissant, il vient d'en être question, en même temps que dans cette gloire que Jean avait vue sur cette île de Patmos, et devant laquelle il n'avait pas pu tenir. Il dut tomber à terre comme mort. Pourtant ce Jean était celui qui avait coutume de poser sa tête sur le sein de Jésus, il le dit dans l'Évangile. Mais quand il vit le Fils de Dieu dans Sa gloire, il ne fut plus question pour lui de tenter cela. Heureusement, le Seigneur étendit Sa main pour le relever. La Bible affirme que nous ne pouvons pas même, tout chrétiens que nous sommes, et nous ne pourrions pas supporter l'éblouissante majesté du Seigneur. Ce qui me fait trembler, c'est que ceux qui n'auront pas voulu de Lui devront comparaître devant Lui : quelle épreuve pour eux ! Avant d'atterrir dans ce lieu que la Bible appelle le séjour des morts, en d'autres termes, l'enfer. Quelle sera votre destinée éternelle ?

La Bible déclare que, de façon incontournable, nous allons devoir Le rencontrer, ou bien comme notre Sauveur dans Son ciel de gloire pour l'éternité, ou alors loin de Lui pour l'éternité parce que L'ayant refusé. Mais un jour nous aurons à nous tenir devant Lui pour entendre une sentence. Il est pourtant le Dieu qui est l'Amour dans Sa Personne, mais la Bible affirme que l'on ne se moque pas de Dieu et voilà pourquoi c'est aujourd'hui le moment favorable, c'est aujourd'hui le jour du salut.

Si aujourd'hui vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre cœur.

Celui-là même devant lequel vous aurez à passer pour votre jugement, c'est encore Celui qui a tout fait pour que vous ne soyez pas jugé.

Il est venu porter vos péchés sur la Croix, Il a pris sur Lui tout ce qui vous condamnait, et avec tout ce qui vous condamnait et tout ce qui me condamnait, Il a pris sur Lui notre jugement aussi. La Bible dit que le Fils de Dieu a porté le jugement des hommes sur la Croix pour qu'ils ne soient plus jugés.

Votre péché, le mien a été jugé, dit la Bible, dans la personne du Fils de Dieu à la Croix ; ayant accepté de prendre nos péchés, Il a aussi accepté d'en payer le prix devant Son Père.

Nous allons vers des temps très solennels, il faut donc maintenant faire notre choix à propos et au regard des temps qui sont là, droit devant nous, nous croyons que le Seigneur vient bientôt. Il est important que nous décidions maintenant de notre sort Éternel : avec Lui pour l'éternité, ou sans Lui et de notre décision, de ce choix, dépendra notre éternité.

Certains objectent : " Ce n'est pas possible, nous allons peut-être tenter de nous expliquer avec Lui plus tard ! " Mais plus tard ne nous appartient pas ! Pouvez-vous avoir la preuve que ce soir, que demain vous serez encore sur cette terre ? Pas moi. L'instant qui passe, oui ! mais pas plus tard, pas même cette nuit, pas même demain, tout ceci ne nous appartient pas, alors il est important que nous nous préparions à la rencontre avec Lui. Avec Lui comme notre Sauveur.

Que j'aime ce cantique qui exprime :

Voir mon Sauveur face à face,

Voir Jésus dans sa beauté,

Oh joie ! Oh suprême grâce !

Oh bonheur, félicité !

Quelle grâce ! Quelle bénédiction pour le peuple de Dieu et pour chacun en particulier ! Le Seigneur a toujours voulu que les hommes Le connaissent dans Sa gloire et surtout ceux qui Lui appartiennent car ceux qui ne Lui appartiennent pas ne cherchent pas à Le connaître dans Sa gloire. Cette parole du Seigneur en Jean 17/24 : Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire… Êtes-vous de ceux qui voient la gloire de Dieu, déjà, présentement ? Où la voyons-nous ? Dans le livre de Dieu que nous éclaire l'Esprit de Dieu, on contemple la gloire du Fils unique dans Son ciel retrouvé et j'affirme que le livre de l'Apocalypse est le livre qui précisément exalte le plus la gloire du Ressuscité. Ne manquez pas de lire ce livre parce qu'il nous dit quelque chose de ce ciel de gloire, il est unique. Mais il nous parle du Christ glorifié et le Christ a toujours souhaité que les Siens puissent voir Sa gloire : Père que je veux que là où je suis, ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi. Pourquoi ? Afin qu'ils voient ma gloire. La voyez-vous ? La voyons-nous ?

Aujourd'hui, nous la voyons, comme dit l'apôtre, comme au travers d'un miroir, d'un voile, parce que marchant par la foi. Mais vient vite le jour où toute cette gloire nous sera dévoilée. Et c'est déjà, en contemplant dès à présent, la gloire du Seigneur que nous sommes transformés à Son image ici-bas. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir (la Parole de Dieu) la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image de gloire en gloire comme par le Seigneur, l'Esprit.

Êtes-vous prêt à rencontrer le Christ ? Il va revenir, c'est Sa promesse, Il ne manquera pas de revenir, êtes-vous prêt ? Le moment est tout à fait favorable maintenant, vous pourriez revenir au Christ dans la repentance parce que pécheur, mais dans la confiance parce qu'Il vous aime, vous ne pouvez imaginer, vous êtes sur Son cœur. Il souffre que vous ne soyez pas encore sauvé, mais Il ne vous sauvera jamais malgré vous, il faut que vous veniez à Lui, dans la repentance et dans la confiance. Voulez-vous le faire maintenant ? Plaidant pour vous, la Croix sur laquelle le Christ a réglé la question de votre péché, alors vous venez dans la confiance maintenant.

Peut-être n'avez-vous pas les mots à Lui dire, que faut-il Lui dire, comment arriver à Lui ? Je vais dire une prière pour vous y aider, une courte prière que vous allez répéter silencieusement, phrase après phrase. Puis une fois la prière dite du fond du cœur, je demanderai à ceux et celles qui l'auront prononcée de me faire savoir qu'ils auront adressé cette prière au Seigneur, par un signe, là où vous êtes assis, votre main monte et revient, une seconde, cela voudra dire que je prie pour vous en demandant au Seigneur qu'Il vous visite ce soir, qu'Il vous sauve et qu'Il vous prépare à ces grands événements qui, nous le pensons, ne sont pas loin. Nous ne savons pas quand, mais ils ne sont pas loin. Mettez-vous en règle avec Dieu afin que, lorsque Il reviendra, vous soyez tranquille et sauvé. Mettez en règle l'immense question de votre péché parce que la Bible dit qu'un jour notre péché nous retrouvera avec le grand Juge. Dieu vous aime, faites-Lui confiance et dites-Lui cette prière ensemble.

Seigneur, je n'ai pas tout compris, mais j'ai compris ce soir que j'ai besoin de Toi. Je n'ai aucune certitude quant à mon salut éternel, je ne sais pas où j'en suis, je voudrais être sauvé comme je l'ai entendu, Seigneur je viens à Toi tel que je suis. Tu connais mon passé, mon présent, Tu sais tout ce que je porte et qui est si lourd à porter tous les jours. Avec en plus de mes fardeaux, mon angoisse de vivre, de mourir. Seigneur je viens tel que je suis, aie pitié. Je crois que Tu es mort sur la Croix pour mes péchés, que Tu as porté tout ce qui me charge, puisque Tu l'as porté, je m'en décharge maintenant. Je Te fais éperdument confiance parce que Tu m'aimes, c'est ma chance d'être sauvé ce soir. Seigneur c'est oui ! Tandis qu'il est encore temps, c'est oui, sauve-moi ce soir, viens chez moi. Entre chez moi maintenant, je prends Ta main, oui je prends Ta main pour la serrer fort.

Seigneur Tu es bon, Tu nous avertis des choses qui viennent bientôt et nous voulons nous tenir prêts pour ces grands événements. Seigneur nous Te prions de Te révéler dans cette salle ce soir, de Te faire connaître à ceux et celles qui ne seraient pas encore à Toi ce soir. Donne-leur de réaliser au-devant de quels événements ils marchent et c'est incontournable, afin qu'ils puissent prendre la seule décision qui s'impose ce soir, crier à Toi pour leur salut !

Reste avec nous, rappelle-nous ce que nous venons d'entendre, fais-nous du bien, accorde-nous à chacun une bonne nuit et merci Seigneur de nous avoir encore honorés de Ta présence dans notre extrême faiblesse.

Gloire à Ton nom !

Amen !