En quels temps sommes nous?

Audio

Texte

Dans quels temps sommes-nous.(1)

Le 14/9/1989 à Bruxelles (Belgique)

Nous allons essayer de tenter une radioscopie de nos temps pour que nous puissions réaliser dans quels temps nous sommes. Nous vivons dans des temps tout à fait sérieux, des temps solennels. Lesquels à bien des égards, bien sûr, peuvent être encourageants parce qu'ils annoncent pour bientôt le retour du Seigneur et nous l’attendons de tout notre cœur. Mais ce sont aussi des temps extrêmement difficiles à vivre, en raison de ce qu’ils présentent, en raison de ce qu’ils déploient comme courant, comme force de tentation etc.

Nous introduisons cette exposé par une lecture en 1 Timothée chapitre 4 à partir du verset premier.

L’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelque-uns abandonneront la foi,(ceci fait trembler parce qu’il n’est plus question du monde, il est question de l’Église. Le monde n’a rien à abandonner sur le plan de la foi, il n’a pas la foi. Mais il parle donc de l’Église) pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience ; ils prescrivent de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâce par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec action de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

En 2 Timothée 4, à partir du verset premier :

Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son avènement et de son royaume, prêche la parole, (donc quelques soient les circonstances rencontrées, le mot d’ordre : prêche la Parole) insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car, il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère. (jusque dans des contextes aussi difficiles que celui que l’apôtre vient de décrire).

Oui nous voudrions donc rapidement brosser une sorte de radioscopie de nos temps qui sont des temps déjà très difficiles que nous pourrions qualifier, sans réserve aucune, de début d’apostasie, d’amorce d’apostasie.

Dans ce sens, nous lisons un autre texte dans la deuxième lettre aux Thessaloniciens, au chapitre 2, où l’apôtre parle d’apostasie. :

Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec Lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par une parole, ou par une lettre qui semblerait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, (donc nous savons que l’apostasie doit en quelque sorte, marquer l’avènement de l’Antéchrist surtout avec ce qui suit) et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de tout ce qu’on adore, il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.

D’où le fait que je ne parle pas d’apostasie parce que l’Antéchrist n’a pas encore paru. Mais je parle d’amorce d’apostasie, de début d’apostasie.

Que signifie l’apostasie ? On peut être surpris par ce terme qui revient dans la bouche du Christ par exemple dans l’évangile selon Matthieu au chapitre 19 à propos de la lettre de divorce que Moïse avait autorisé aux Juifs, à cause de la dureté de leur cœur, Jésus à dit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a autorisé une lettre de divorce. Si vous connaissiez un peu le grec, c’est le mot " apostasie", une lettre d'apostasie parce que l'apostasie c'est un divorce. Et nous sommes entrés dans une période de divorce, nous le voyons de plus en plus. Mais non pas de divorce encore à son paroxysme mais une période de divorce qui va croissant jusqu'à l'apostasie elle-même.

A la lumière de 1 Timothée 4/1, l'apostasie c'est l'abandon de la foi. C'est l'abandon des valeurs fondamentales de la vie et l'apostasie c'est surtout le divorce consommé d'avec Dieu. Les termes apostasie et divorce, c'est le même mot dans le Nouveau Testament. Il ne fait aucun doute en raison de l'indifférence affichée des foules autour de nous, en raison également des courants que déploient ce monde qui veulent lutter contre l'église, et l'église a beaucoup à souffrir contre ces courants de nos jours, elle a beaucoup à lutter contre l'église, contre le témoignage du Christ, contre le Christ Lui-même. Tout ceci entraîne le monde vers un divorce consommé d'avec Dieu, nous parlons à l'heure qu'il est, d'être entré dans l'ère "post chrétienne" c'est-à-dire que le temps du christianisme est révolu. Maintenant nous entrons dans une nouvelle ère. Ceci les athées le disent, les philosophes aussi et les partisans du Nouvel Age, un mouvement qui commence à prendre racine sérieusement en France, qui s'est bien implanté en Allemagne, puisque depuis qu'il est entré en Allemagne depuis quelques courtes années, plus de trois mille livres ont été écrit sur le Nouvel Age, ce qui est considérable !. Aux Etats-Unis, c'est un raz de marée. Il s'est installé en France, avec la création d'une Université Européenne de Paris. Avec, pour coiffer cette nouvelle université, des sommités de tous les univers, des personnalités parmi les plus illustres et les plus connues en France comme Théodore Monod de l'Institut, et tant et plus d'hommes et de femmes de l'Institut, aussi de l'Académie Française. Ceci a été pour le Nouvel Age, une manière de faire irruption en France quelque chose d'inouïe en plein cœur de Paris.

Une période de pré apostasie, une période d'amorce d'apostasie, avec une pression démoniaque, nous la sentons et la ressentons de plus en plus dans nos actions pour l'évangélisation un peu partout dans le monde, une pression dont l'apôtre ici nous entretient par l'expression " esprit séducteur" "doctrine de démon" " faux docteur". Voilà de quelle façon, l'apostasie est amorcée.

L'homme donc aujourd'hui, veut divorcer d'avec Dieu. Et le Nouvel Age qui prétend être un mouvement de spiritualité, n'est pas autre chose que le poison, vraiment le poison de cette période d'apostasie dans laquelle nous sommes en train d'entrer. Le Nouvel Age est un courant qui s'inspire de l'Indouisme et du Bouddhisme et qui veut marier l'Indouisme et le Bouddhisme avec l'occultisme européen et occidental. Tout ceci, en faisant appel à toutes les religions du monde sans exception aucune, en ne cherchant jamais à contredire les religions. Si vous rencontrez un adepte du Nouvel Age, vous le penseriez chrétien dans un premier temps parce qu'il a à peu près le même langage que vous, à propos de conversion, de nouvelle naissance etc. Vous lui parlez de la Bible, il est d'accord, un musulman lui parle du Coran, il est d'accord, un hindouiste lui parle des Védas, il est d'accord. C'est donc un syncrétisme de toutes les grandes religions du monde, en essayant de les rapprocher sur les points qu'elles pourraient avoir en commun. Mais quand on creuse l'affaire, c'est un mouvement dont il faut se méfier très très sérieusement parce qu'il a directement contact avec les puissances démoniaques et sataniques. Il faut lire ces choses pour s'en rendre compte. Moi-même je me suis inspiré de plusieurs sources pour écrire ce livre " Scanner sur le Nouvel Age"

En gros, c'est donc un mouvement qui s'inspire de l'hindouisme, du bouddhisme et de l'occultisme en France mais qui veut avec le christianisme, l'islam, représenter, faire une sorte de salade, un syncrétisme épouvantable pour le présenter à tous les hommes, leur disant : Nous pouvons être tous ensemble pour que notre monde ne soit plus qu'un. Bien sûr qu'à la tête de ce mouvement il y a des gens qui se disent en contact avec des maîtres occultes, avec des experts, des forces. Certains même écrivent des livres sous la dictée de ces maîtres et bien entendu cela n'a rien à faire avec l'Évangile ni avec la Bible. Pour eux, le Christ et Jésus sont deux êtres tout à fait distincts, qui n'ont rien ensemble. Le Christ est une conscience, une force, un maître, qui fait parti de cette hiérarchie occulte et qui un jour s'est incarné pendant trois ans seulement dans une personne qui s'est appelé Jésus et qui a été trouvé digne d'être habité de la conscience de Christ pendant trois ans, c'est-à-dire de son baptême à la crucifixion. Mais le Christ et Jésus sont deux êtres tout à fait distincts, ils n'ont rien ensemble. Et le Christ est descendu sur Jésus un peu comme la conscience de Bouddha est descendu sur Bouddha et sur d'autres. Jésus Lui, fait parti de cette hiérarchie qui est faite aussi d'autres maîtres et en particulier d'un certain Maitréya qui nous est présenté aujourd'hui comme étant Maitréya le Christ qui revient. Alors Maitréya est la cinquième réincarnation de Bouddha, d'où le fait que le mouvement du Nouvel Age s'inspire beaucoup du Bouddhisme en même temps que de l'indouisme. Mais ce Maitréya-là, répondra à toutes les attentes, c'est-à-dire aux Juifs qui attendent le Messie, il sera pour eux le Messie, le Maitréya le Christ, d'où les articles que j'ai écrit, "Maitréya l'Antéchrist démasqué". Il répondra aux chrétiens, parce qu'ils attendent le Christ. Il répondra aux agents de Krishna parce qu'ils attendent la dernière réincarnation de Krishna et il répondra aussi à l'attente des musulmans puisqu'ils attendent, eux aussi, ce qu'ils appellent l'Imam Mahdi qui en fait n'est pas autre chose qu'un Messie et surtout pas autre chose que Jésus qui revient pour les musulmans, régner quarante ans sur cette terre, je ne sais pas où les amis musulmans ont été chercher ces choses, mais en est-il ainsi du Coran.

Le maître Maitréya donc Seigneur Maitréya le Christ, est aujourd'hui présent dans le monde, selon eux, et il ne doit que réapparaître, pas revenir, et il attend le moment le plus propice pour apparaître à tous les hommes par un procédé photographique tout à fait révolutionnaire, le procédé holographique, qui fait intervenir trois dimensions dans la photographie. Et par ce moyen-là, Maitréya le Christ veut absolument projeter son image, à la face du monde tout entier aux quatre coins de la terre en même temps que par tous les réseaux de télévision et de radio pour présenter au monde le plan. Le plan qui va donner au monde de verser dans la nouvelle ère, l'ère post chrétienne que lui appelle l'ère du verseau qui fera suite à l'ère du poisson laquelle est l'ère chrétienne. Avant l'ère du poisson, il y avait l'ère du taureau, parce que pour le Nouvel Age en même temps que pour les astrologues, notre histoire est divisée en vingt-six périodes astrologiques d'environ chacune deux mille ans. Et maintenant que nous sommes arrivés à deux mille ans pour ce qui est l'ère du poisson, nous sommes tout à l'orée de cette nouvelle ère dite du verseau, qui établira sur la terre une ère de fraternité universelle, une ère qui abolira complètement la guerre, qui donnera à l'herbe d'être plus verte, au ciel d'être plus bleu, et aux fleurs une meilleure odeur.

Attention ! Par ce procédé holographique, Jacques Chirac avait eu l'intention de projeter la Tour Eiffel au monde entier. C'est un procédé qui peut absolument se réaliser. Mais le maire de Paris n'a pas eu le temps de réaliser cela à l'occasion du centenaire de la Tour Eiffel, il a voulu la projeter dans tous les cieux du monde. En même temps que sur tous les écrans du monde. Ceci faisant intervenir le laser en même temps que des satellites. C'est ce que cherche à faire Maitreya l'Antéchrist pour projeter son image à tous les hommes et pour leur dire à partir de là, le plan pour que l'ère de prospérité et de paix de l'âge du verseau puisse enfin atteindre tous les hommes partout sur la surface de la terre. Et puis il dira aussi, je vous dis ce que j'ai lu de même de lui, parce que Maitreya n'est pas connu mais il reste en relation télépathique avec celui qui s'appelle le Jean-Baptiste du Nouvel Age, qui est un anglais vieillissant du nom de Benjamin Crème, et qui reçoit des messages, il ne sait pas où est le Seigneur Maitreya mais il reçoit des message télépathiques et les diffuse par ce qu'il est convenu d'appeler des taras center, des centres tara qui diffusent des messages de Maitreya au monde entier à l'heure qu'il est.

Alors à partir de ce spectacle tout à fait remarquable du visage de Maitreya au monde, on entendra parler du plan et puis on entendra aussi cette prière qui est déjà reprise par des millions d'agents du Nouvel Age qu'il est convenu d'appeler "la grande invocation" qui remplacera le Notre Père.

Et puis toutes les nations marcheront sous la houlette de Maitreya le Christ. Je crois que c'est l'une des plus grandes séductions de tous les temps. Dernièrement le Nouvel Age affirmait qu'il a pu réunir pour une retraite de prière, un milliard d'hommes sur toute la terre. Ce que jamais personne n'a pu faire. Le Nouvel Age dit qu'un milliard d'êtres humains, aux États-Unis, et partout sur toute la surface de la terre jusqu'au Koweït, jusqu'en France, partout dans le monde, en Allemagne des hommes et des femmes ont priés pour l'avènement de l'ère du verseau. Évidemment, un milliard peut nous impressionner. Ce mouvement est difficilement décelable parce que sa politique n'est pas de contredire, de s'opposer, d'agresser, mais de dire toujours oui, de noyauter toutes les églises, d'ailleurs, j'ai su que des églises évangéliques américaines ont versé dans le Nouvel Age. Le Nouvel Age essaie de pénétrer, d'infiltrer les églises très doucement, de les noyauter puis de faire tâche d'huile pour les gagner à leur cause. Voilà pourquoi je disais que le Nouvel Age n'est jamais agressif, au contraire, il abondera dans votre sens mais il interprétera à sa manière ce que vous lui direz. Vous parlerez de nouvelle naissance, lui vous parlera de réincarnation ou de découverte de Dieu en soi. Vous parlerez de ceci ou de cela, il aurait son interprétation à lui rejoignant les doctrines bouddhistes, hindouistes, théosophiques, anthroposophiques c'est absolument affolant !

Voilà donc ce que nous devions dire à propos de pression satanique, esprit séducteur, le Nouvel Age est très pour la communication avec les esprits, pour le Nouvel Age, plus de doctrine, c'est son cheval de bataille, ce qui prime, c'est l'expérience mystique et à partir du moment où vous faites une expérience mystique, vous êtes dans le bon chemin, sur la bonne route. Alors évidemment dans ce sens, en recherchant toutes sortes d'expériences mystiques, il y a toutes sortes d'illuminations qui vous viennent, toute sorte de manifestations extra sensorielles, nous sommes en pleine magie, en plein occultisme et le Nouvel Age ne fait aucune différence entre ces choses.

S'il y a divorce entre l'homme et Dieu, et si c'est l'homme qui en décide, apostasie c'est cela, c'est le divorce, ne l'oubliez jamais dans votre esprit. Il y a aussi apostasie, divorce de Dieu d'avec l'homme. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais très souvent après avoir bien sûr, patienté longuement, Dieu a pu tenir, dans l'Ancien Testament comme dans le Nouveau Testament, des expressions qui peuvent étonner. Par exemple, dans l'Ancien Testament, voilà une manière dont Dieu peut divorcer d'avec les hommes. Après les avoir appelés, après avoir patienté, tout à coup, en Ésaïe chapitre 6 verset 10 Dieu dit : Rends insensible le cœur de ce peuple (C'est Dieu qui divorce !) Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles… (Surtout au Psaume 81 verset 13) : Israël ne m'a point obéi. Alors je les ai livrés aux penchants de leur cœur. Ce sont des textes qui me font peur ? Parce qu'avec Dieu, il y a aussi un point de non retour ! Il y en a eu un du temps de la génération de Noé. Et combien Dieu avait-Il patienté du temps de Noé pour attendre la repentance de la génération de Noé ? Tout le temps pendant lequel Noé a bâti son arche. Alors il y a eu un point de non retour. Il y a eu aussi un point de non retour au temps de Sodome et de Gomorrhe où Dieu a du intervenir pour raser de la surface de la terre, une race rebelle qui avait versé dans des débordements de toutes sortes, et en particulier dans des débordements sexuels que nous rencontrons aujourd'hui de plus en plus.

Alors il se peut que Dieu en arrive au divorce aussi d'avec l'homme et surtout aussi dans le Nouveau Testament à partir de texte comme Romains 1/24, Dieu tient à peu près le même langage lorsqu'Il dit à propos de ces hommes qui ne se sont pas souciés de connaître Dieu : C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, (Dieu les a livrés !) selon les convoitises de leurs cœurs (comme dans l'Ancien Testament au psaume 81) ; ainsi ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps ; eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge (c'est cela le Nouvel Age ! Et puis, verset 26) : C'est pourquoi Dieu les a livrés (verset 28) : Dieu les a livrés C'est Dieu qui divorce, la période d'apostasie, c'est une période de divorce de l'homme d'avec Dieu. Et notre siècle présente la caractéristique suivante et je pense que vous en conviendrez avec moi : d'un côté, il est très crédule, ce siècle ! Je dirais même qu'il se caractérise par une crédulité stupéfiante, étonnante, prêt à croire n'importe quoi. Pour exemple une animatrice de télévision française a lancé cette mode de la bague de Ray. Pendant trente jours elle a promis à tous ceux qui la lui achèteraient, de rencontrer le bonheur, la fortune, et tout ce qui s'ensuit avec la lettre signée de cette animatrice. "Portez la bague de Ray pendant trente jours et je suis persuadée qu'au cours de ces trente jours il se produira pour vous, un événement heureux qui vaut au moins cent fois le prix de la bague" Quatre cent mille français ont répondu ! Cette animatrice a encaissé avec cela, quatre-vingt millions de francs français. Comment se fait-il qu'elle ait pu accrocher quatre mille français en si peu de temps ? Voilà pourquoi je parle d'une crédulité stupéfiante, on est prêt à croire des choses folles ! Et ceci rejoint ce que dit 2 Timothée 4/3 : les hommes auront les oreilles qui leur démangent. Ils se détourneront de la vérité pour se tourner vers des fables, on n'est pas quatre cent mille chrétiens en France, on est stupéfait, on ne comprend pas ce phénomène, et quand on parle de fables, il y a aussi la théorie de l'évolution qui est une fable. La théorie de l'évolution qui n'est pas du tout prouvée à l'heure qu'il est, je dirais même que c'est le contraire qui est prouvé. Donc elle n'existe plus, mais on continue de l'enseigner dans les écoles. C'est une fable, on préfère accepter de descendre du singe que d'avoir été créé dans un acte spécial de création par Dieu Lui-même.

On est prêt à croire aussi aux extra-terrestres. C'est fou le mouvement des Raëliens, de ceux qui croient que les extra-terrestres sont tout proches, que nous sommes une expérience, qu'ils nous ont voulu sur la terre pendant des milliers d'années et que, pour finir, ils viendront quand même pour voir un peu ce qui s'y passe après nous avoir semé. Mais le Nouvel Age accepte tout à fait la croyance dans les extra-terrestres. Ceci représente déjà des millions d'hommes, il y a un mouvement, j'ai pu remarquer dans les villes, des affiches annonçant l'arrivée, pour bientôt, des extra-terrestres par les Raëliens, ce certain Raël qui dirige ce mouvement et qui a été lui-même enlevé par des extra-terrestres. Et pendant le temps qu'il a été enlevé, toute la révélation lui fut donné sur l'origine de l'homme, les créations, les galaxies etc. et que les extra-terrestres sont à la porte, ils arrivent. D'où le fait que souvent, les films orientent dans ce sens et surtout de plus en plus avec nos enfants, ce qu'ils peuvent voir : des êtres arrivants des galaxies. J'en veux pour preuve que notre génération croit assez dans les extra-terrestres ne serait-ce qu'en pensant au film E.T. Il a fait fureur, à Paris, il a ramassé énormément de monde, or E.T. qu'est-ce ? Moi je n'ai pas vu ce film, je n'ai pas le temps, mais je sais que E.T. est quelqu'un qui vient d'en haut, d'une planète très éloigné, qu'il vient sur cette terre, d'après ceux et celles qui m'en ont parlé pour l'avoir vu, il se dit l'amour en personne, E.T. c'est l'amour, il se dit l'espoir des hommes, sur notre terre, il est blessé mortellement et puis il trouve en lui une puissance d'énergie pour revenir à la vie. Cela est une parodie de Jésus-Christ, mais c'est un extra-terrestre. Alors on l'apprécie parce qu'il n'est pas Jésus-Christ. On préfère croire n'importe quoi, on est prêt à tout gober semble-t-il, et surtout, comme l'a dit Dieu à Ésaïe le prophète en parlant du peuple d'Israël Ils sont remplis de l'orient. Nous sommes, nous aussi, remplis de l'orient et de l'extrême orient par toutes ces religions, tellement appréciées des occidentaux. Voilà pour la crédulité.

Mais pour ce qui est de Dieu, alors l'homme moderne ne veut pas croire en Dieu, c'est terrible cela ! Prêt à tout gober, excepté Dieu.

Le révérend père Manarenche a écrit : "L'homme moderne est prêt a admettre n'importe quoi. Plus il est incroyant ou mal croyant, plus il est crédule. Il ricane devant le miracle, il se laisse berner par les supercheries des charlatans. Il est sceptique devant les prophéties bibliques, mais quarante mille voyants en France sont là pour assouvir sa curiosité ou son inquiétude face à l'avenir". J'ai bien aimé cela. Vous savez, Jeanne qui est en plein dans le ministère avec moi ramasse toutes sortes de documentation et en rentrant, j'ai trouvé cette petite note sur mon bureau " Plus de huit millions de français consultent les voyants" Quelle aubaine ! Mais quand il s'agit de croire en Dieu, alors on ne veut rien entendre. Ils ne se soucient pas de connaître Dieu (Romains 1/28) Alors Dieu les a livrés.

A propos de la parapsychologie, de la voyance, un journal a sorti cet article : "La nouvelle foi des français" l'occultisme, le spiritisme avec l'étude de la parapsychologie avec ici, le chiffre indique qu'il y a cinquante mille voyants en France.

Ce que nous devons dire également, c'est que la seconde guerre mondiale a été le tremplin à des changements considérables. Quand on veut analyser les temps dans lesquels nous sommes, il faut rappeler cela. Après la guerre, le monde s'est vu coupé en deux par les accords de Yalta. Après la deuxième guerre mondiale, le monde a connu le réveil de l'Islam comme jamais précédemment. Et l'Islam aujourd'hui est en plein réveil. Notre siècle sur tous les plans est un siècle en révolution constante, faisant route vers, la plus grande révolution de tous les temps, je pense. Il y en a eu des révolutions précédemment ! mais nous sommes en train de cheminer vers la plus grande de toutes les révolutions que notre histoire ait jamais connu. Et la Bible bien sûr confirme ces choses, elle avait annoncé cette grande révolution à propos de l'Antéchrist, par exemple en Daniel 7/25 : Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très-Haut, et il espérera changer les temps et la loi. Cela est la plus grande de toutes les révolutions. Changer les temps et la loi. Ceci faisant partie du programme de l'Antéchrist.

Quand on pense qu'en quelques dizaines d'années, depuis la dernière guerre mondiale, il y a eu beaucoup plus de changements qu'en vingt siècles d'histoire. Or c'est dans notre génération, à l'heure qu'il est, que nous sommes en train de connaître les plus grands changements qui font corps avec cette révolution des plus spectaculaires, la plus saillante de tous les temps. Et il y a six révolutions que nous allons vite passer en revue qui travaillent ensemble à l'avènement de Jésus-Christ.

La première révolution, c'est la révolution spirituelle, qui entraîne la perte du sens de Dieu. Tout bizarre que cela puisse paraître. Le Nouvel Age qui va faire partie de cette révolution spirituelle qui l'a fortement engagée, fait perdre tout à fait le sens de Dieu à notre génération. Cette révolution spirituelle présente une apparence de piété comme le dit 2 Timothée 3/5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Mais sans la réalité de la vie en Dieu. En France un hebdomadaire a osé écrire ce qui suit à propos de révolution spirituelle : " La baisse du catholicisme et l'indifférence des parents ont conduit à une chute inquiétante de la culture religieuse des jeunes. L'école publique, l'école laïque doit-elle prendre le relais pour enseigner les religions à l'école ? En France ! Je ne sais pas dans quelle mesure l'école laïque pourrait prendre le relais. Un professeur de seconde au Lycée de Montgeron à dit " Pour la moitié des élèves, les mots : monothéisme, Pâques, Pentecôte, Annonciation, Ascension sont totalement inconnus et sans signification. Je n'ose même plus les interroger sur la grâce, le péché ou la trinité. On les dirait coupés de leur racine juive ou chrétienne". Et puis une certaine Jacqueline, à Rennes : "Comment leur enseigner les règles de la métaphysique s'ils ne connaissent pas les mots comme : grâce, foi, œuvre ou salut. Comment leur expliquer la différence entre la loi humaine et la loi divine s'ils ne connaissent pas les dix commandements".

Avec tout cela, une montée de l'Islam considérable. Par une parution dans un journal belge, j'ai su que les musulmans représentent la deuxième religion de la Belgique, comme en France, nous avons trois millions de musulmans. Vous avez certainement entendu parler de cette démolition de la mosquée de Charvieux tout près de Lyon. Et suite à la démolition de cette mosquée qui s'est opérée semble-t-il par erreur, je ne le pense pas, le président du Conseil Général de l'Isère, le maire de Grenoble, pour rattraper cette erreur, à promis aux musulmans, la création d'un centre Islamique pour toute la région, alors qu'ils n'avaient qu'une toute petite salle dans laquelle ils se réunissaient, maintenant ils vont avoir un centre Islamique pour toute la région. En France, il y a vingt cinq ans, il y avait une seule mosquée, celle de Paris, il y en a mille cinq cent aujourd'hui. C'est-à-dire qu'ils sont allés beaucoup plus vite que les évangéliques.

Et puis à propos de révolution spirituelle, il y a aussi le bouddhisme. On peut s'étonner que le "dieu vivant" celui qu'il est convenu d'appeler le Dalaï-lama qui signifie "océan de sagesse", il était en visite en France et il a été invité à parler au Parlement Européen de Strasbourg comme le Pape. Comment se fait-il que le Dalaï-lama soit invité à parler au Parlement de Strasbourg ? Il a eu donc, devant lui, des députés de toute l'Europe, ce dieu vivant ? Comment se fait-il que nous ayons en France quelques cinq cent mille bouddhistes ? dont cent cinquante mille français convertis. Français ! je ne parle pas des Chinois ou des Vietnamiens qui sont bouddhistes de racine. Le nombre des français convertis au bouddhisme est plus important que celui de tous les évangéliques. Et ce, en peu de temps. Ceci fait parti de la révolution spirituelle de l'occident. " Pourquoi et comment se convertit-on au bouddhisme lorsqu'on vit en occident ? " Tel était le thème du congrès international organisé à Paris au siège de l'Unesco. S'il vous plait ! Pas n'importe où !

Les bouddhistes ont quatre grands centres de retraites, en Savoie, en Bourgogne, dans le Massif Central et en Normandie. Les bouddhistes qui ne font pas de prosélytisme sont tout de même de plus en plus nombreux en Europe.

A propos de l'analphabétisme religieux un autre article qui a paru dans un exemplaire du Nouvel Observateur : " l'Islam, le bouddhisme religieux passent généralement beaucoup mieux que le christianisme. C'est la constatation faite en France et que les français semblent plus disposés à accepter qu'on leur parle des cinq piliers de l'islam que du Luthéranisme et de la justification par la foi et par les œuvres. C'est fou ce que les journaux peuvent présenter d'articles à propos de cette révolution spirituelle qui est en train de modifier le paysage chrétien dans nos pays occidentaux.

Tout ceci bien sûr vers l'avènement de celui que la Bible appelle le faux prophète. C'est lui qui est en train de modifier ce paysage spirituel de la France et de l'occident.

Deuxièmement, la révolution culturelle.

Sur un fond de droit de l'homme et sur un fond d'humanisme. Se fondant sur le principe d'une liberté tous azimuts, nous connaissons en occident, une révolution culturelle à nous donner le vertige littéralement et cette révolution culturelle entraîne la perte du sens moral. C'est au sein de cette révolution culturelle que nous avons par exemple, banalisé la vie par l'avortement. Mille fœtus sont liquidés tous les jours. Et bien sûr, notre population vieillie de plus en plus. A propos du RU 486, cette pilule qui fait avorter sans intervention chirurgicale. Le laboratoire qui l'a mise au point a hésité à la diffuser, à la divulguer et il a même fait savoir qu'il renonçait parce que repris dans sa conscience. Ces docteurs en pharmacie ont reculé devant ce que pouvait représenter la divulgation du RU 486, de la pilule abortive. Le gouvernement a donné l'ordre à ce laboratoire, non seulement de continuer de la fabriquer, mais de la mettre sur le marché.

Nous perdons là, le sens de la valeur de la vie mais nous allons bientôt parler du droit à la mort par l'euthanasie. J'ai été étonné de lire certains articles concernant le droit à la mort dans certains pays nordiques, au plus haut niveau, c'est-à-dire dans les chambres qui légifèrent, on a parlé du droit à l'euthanasie. " les Pays Bas s'apprêtent à dépénaliser le droit à l'euthanasie. Puisqu'on met en question le droit à l'euthanasie, pourquoi ne pas parler du droit à la mort, pourquoi ne pas parler du droit à la différence par l'homosexualité. Et je suis persuadé que nous sommes en train de penser à légiférer sur ces plans-là, le droit à la différence, nous y arriverons très vite. Déjà dans certains pays, comme au Canada, l'an dernier, l'Église Unie du Canada qui est l'église la plus importante implantée sur le sol canadien anglais a autorisé l'ordination de prêtres et de pasteurs homosexuels. Le droit donc d'en arriver à ces débordements sexuels que Dieu a jugé au cours des générations passées de façon tout à fait vigoureuses, nous sommes en train d'entrer dans ce genre d'apostasie, de divorce d'avec Dieu. Et c'est par là que je parlais de changer les temps et la loi.

Vous savez que du temps de la Révolution Française, la femme qui avortait était mise aux fers. La femme qui était condamnée à mort et qui était enceinte devait d'abord mettre au monde son enfant et ensuite elle passait à l'échafaud. Et ceci relevait, et justement nous avons mis cela en exergue, en relief, en France au moment du bicentenaire de la Révolution "Que faite-vous de ce que les révolutionnaires ont décidés, savoir l'interdiction absolue d'avorter"

Au livre de l'exode 23/26 Dieu dit à Moïse : Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte. Voilà comment l'Antéchrist voudra changer les temps. Ceci n'avait même pas effleuré l'esprit de nos ancêtres, il y a soixante ans, et puis maintenant nous sommes en train de légiférer au plus haut niveau, c'est vous dire à quel point les temps changent. La loi de Dieu change. Vous savez que toutes les juridictions où qu'elles se trouvent s'inspirent de près ou de loin des dix commandements. Tandis que maintenant, tout ce qui est légiféré comme l'avortement ne s'inspire plus des dix commandements et c'est là où précisément on peut dire que la loi commence d'être réellement agressée et évacuée, on ne veut plus de la loi de Dieu.

Il y a aussi les jeux du hasard, un article tout à fait révolutionnaire et qui a été percutant, paru dans un exemplaire de l'Express sous le titre " l'alcool, le jeu, le sexe, le tabac, l'État pousse au vice" et avec cette mention que "l'État en ce qui concerne les jeux d'argent est toujours gagnant, c'est toujours lui qui est le gagnant à cause de la TVA. Certains peuvent jouer, la plupart perdent mais l'État lui, gagne toujours parce qu'il gagne toujours sur les mises la TVA."

Oh, ces chiffres qui peuvent étonner. A propos de minitel rose, Les français selon la statistique officielle des postes, ont joué l'an dernier pour cent dix huit millions de francs. L'État encaisse bien sûr là-dessus, quelque chose comme trente trois pour cent. Mais en réalité les français auraient joué pour ce qui est du chiffre exact pour trois cent trente six millions au minitel rose. Ceci représentant quinze millions d'heures de connexion par an. Le trésor public s'engraisse sur la pornographie, la prostitution, les jeux du hasard , l'alcool et le tabac.

Un autre article dans le Figaro disait : "Nous jouons en France pour sept mille milliards de centimes aux jeux du hasard" et le français se plaint de ne pas y arriver, de ne pas pouvoir joindre les deux bouts de sorte que les jeux du hasard représentent un phénomène social considérable relevant surtout de l'ennui des français qui, bien qu'ils possèdent beaucoup, s'ennuie.

Voilà pour la révolution culturelle.

La révolution démographique qui a entraîné la perte du sens de la mesure.

Nous connaissons une dénatalité galopante alors que les pays du Tiers-monde, les pays dit en voie de développement connaissent, eux, une explosion démographique qui donne le cauchemar à l'occident, le phénomène suivant se produit au niveau de nos pays dits industrialisés, riches : pendant un temps, nous avons colonisé pas mal de régions. C'est surtout l'Angleterre qui a colonisé le plus de pays au monde. La Belgique aussi avec l'Afrique. Mais ces pays colonisés connaissent une explosion démographique épouvantable, tandis que nous, nous connaissons une dénatalité épouvantable. Nous sommes donc envahis par ces peuples que nous avons colonisés, lesquels, une fois chez nous, et je crois qu'il est tout à fait normal qu'il y ait ce revers de la médaille parce que ils ont été colonisés pendant des années. Je pense que Dieu a voulu la colonisation, elle a été une période que Dieu a voulu surtout pour que l'Évangile puisse atteindre les extrémités du monde, mais ceux qui sont allés coloniser, la plupart du temps ont pensé à tout excepté à l'Évangile. De sorte que beaucoup se sont enrichis, pas tous bien entendu, et que l'Évangile n'est pas réellement passé comme il aurait dû grâce à la colonisation. Après des années de colonisation, l'Angleterre a dû céder les Indes et toutes ses colonies, la France, les siennes, la Belgique, les siennes. De telle manière que ces pays laissés à eux mêmes, tout à coup se sont retrouvés très pauvres. Ils avaient bénéficié pendant des années, de la culture occidentale, des avantages des occidentaux, puis tout à coup, laissés à eux-mêmes, ils ont été pris de panique et ils affluent vers nous à l'heure qu'il est et nous ne savons pas en quelque sorte arrêter cet afflux d'immigrés qui recherchent notre culture puisqu'ils ont été élevés au niveau de notre culture. Mais ces immigrés au sein des pays occidentaux ont une natalité beaucoup plus importante que les occidentaux eux-mêmes. De telle manière que, sans l'avoir recherché eux-mêmes, nous sommes noyautés par le bouddhisme, en ayant accepté en France des colonies entières de Laotiens, de Cambodgiens, de Vietnamiens, de Nord Africains, d'Africains etc. C'est considérable ! C'est ce qui fait que le bouddhisme connaît un tel succès, ce qui fait que l'Islam aussi avance. Il y a trente mille français qui se sont convertis à l'Islam, qui ont accepté l'Islam en France. Ceci crée une déstabilisation de la démographie. Une déstabilisation aussi de notre culture, une déstabilisation par le noyautage qui n'est pas recherché très précisément, en dehors de ce qu'il est convenu d'appeler les intégristes qui voudraient convertir le monde entier. Mais le foyer marocain qui s'installe à Bruxelles, ne vient pas dans le but de faire connaître l'Islam, il vient d'abord pour travailler, élever ses enfants, avoir de quoi vivre pour pouvoir un jour retourner au Maroc dans de bonnes conditions matérielles. Mais ceci fait justement qu'il y a un brassage de culture énorme et l'occident s'en trouve déstabilisé d'une part, non seulement sur le plan démographique mais aussi au plan de sa culture, de sa religion. Je crois qu'il y a là aussi une chance assez remarquable pour tous ces peuples qui n'ont pas été évangélisés pendant le temps des colonies qui reviennent vers nous, parce qu'ils sont dans la misère. Et je crois que tous ces déracinés que sont les émigrés peuvent être beaucoup plus atteint lorsqu'ils sont coupés de leur racine que lorsqu'ils vivent dans leur pays d'origine. Je crois qu'il nous revient de penser très sérieusement, et heureusement que beaucoup pensent à tous ces émigrés à évangéliser comme peut-être une dernière chance qui leur est donnée. Enfin à Paris il y a une église évangélique d'anciens musulmans qui se sont convertis, je crois qu'il y en a aussi une à Bruxelles, c'est le revers de la médaille. Comme il n'est pas possible de créer des églises dans les pays d'origine, ces amis-là sont beaucoup plus facilement atteint en occident.

Voilà, à propos de la révolution démographique, ce que nous pouvions en dire dans une première partie

Deuxièmement en l'an 2000 trois milliards d'hommes vivront en ville. Je ne sais pas ce que cela vous dit. Pendant longtemps, 10% seulement de la population du monde vivait dans les villes. De plus en plus, nos villes grandissent au profit de leur banlieue. Nos savants ne parlent plus de métropole, maintenant mais ils parlent de mégapole et ils disent que très vite dans les années qui sont devant nous en raison des grandes crises que nous connaissons, en particulier des crises économiques, nous aurons des villes qui atteindront cinquante millions d'habitants, la population française. Bien sûr que ceci donne le cauchemar à nos sociologues, à nos psychologues, à tous ceux qui étudient ce phénomène, des populations qui bougent de la campagne vers les villes à cause du travail, à cause de toutes sortes de choses, à cause aussi de la mécanisation de l'agriculture, de l'électronisation de l'agriculture. Mais imaginons les problèmes qui se poseront à nos villes, à ces villes, à ces mégapoles au plan des transports, de l'eau, des maladies épidémiques, du logement hors prix, des sans abri, de la promiscuité, de la solitude, du mal du béton, de la violence, du sexe etc. C'est vrai que cela fait peur. Il me semble que ces villes horribles qui sont en train de se bâtir font parti de cette apostasie parce que les villes ont toujours été des lieux de grandes corruptions, il y a toujours eu moins de corruption à la campagne que dans les villes. Tandis que les villes affichent ouvertement leur péché et ce, de plus en plus. Et puis la résurgence aussi au plan démographique du racisme et de l'antisémitisme en raison d'un brassage de races et de cultures presque irrésistible comme boomerang de la colonisation d'une part et puis cet antisémitisme qui presque inné chez nous. Je me souviens alors que je me rendais à une convention des Églises Libres de Belgique à Charleroi, à la radio de ma voiture, j'ai pu entendre que le président du Bundestag en Allemagne, Philippe Heiniguer avait organisé une sorte de fête à l'occasion de l'anniversaire de cette nuit terrible qu'il est convenu d'appeler la nuit de cristal. Nuit au cours de laquelle 257 synagogues avaient été brûlées, avaient été détruites, nuit qui avait vu aussi 35000 juifs incarcérés parmi les premiers qui avaient été ensuite envoyés sur Auschwitz et d'autres camps de la mort. Eh bien ce Philippe Heiniguer, président du Bundestag a rendu hommage à Hitler qui a rendu leur dignité aux Allemands au cours de cette cérémonie. Il y a un an de cela. "Quant aux Juifs, a-t-il dit, il était bon de les remettre à leur place" Quand on pense à ce qu'a dit le Cardinal Glimpe de la Pologne à propos du couvent des Carmélites. Une convention avait été signé à Genève entre Juifs et Carmélites pour que ce couvent soit débarrassé ces jours-ci. Et il se trouve que Glimpe ne veux rien entendre de cela. Et qu'il tient des propos tout à fait antisémite, à l'égard d'Israël. Un antisémitisme épouvantable. A propos d'antisémitisme, en France il n'y a pas une nuit au cours desquelles des tombes de Juifs ne sont pas profanées. Bien sûr, on suppose de qui cela peut venir, des personnes d'extrême droite. Voici ce que dit Jean-Pierre Bloch, le président de la Licra qui est un organisme antiraciste en France " Au moins, 10 hebdomadaires sont édités qui prônent l'antisémitisme et qui falsifient l'histoire en essayant de faire croire que les camps de concentration n'ont jamais existé"

Et d'autres document également, vous avez lu dans "Le soir" un excellent article, une interview d'Élie Wiesel, prix Nobel de la paix, qui est lui-même Juif, qui est allé à Auschwitz faisant part de ses grandes inquiétudes à propos d'un antisémitisme qui tout à coup ressurgit un peu partout en occident et qui peut faire vraiment peur à bien des égards.

Puis ensuite, la révolution scientifique.

A propos de la révolution scientifique, je ne dirais que quelques mots, de plus en plus nous parlons de nouvelle genèse. Et un certain Robert Muller, qui a été le vice secrétaire de l'ONU a écrit un ouvrage qu'il a appelé "La seconde genèse" et dans ce livre, il dit qu'il aimerait que toutes les églises puissent avoir près de leur chair, un drapeau de l'ONU. C'est-à-dire un drapeau des nations du monde entier pour y penser constamment. Deuxièmement, il parle d'écrire une nouvelle Bible. Cette Bible pouvant réunir toutes les croyances du monde, et surtout les grandes religions du monde pour une action commune en faveur de l'unité mondiale au plan spirituel comme au plan politique, comme sur tous les plans. On parle de seconde genèse aussi à propos de révolutions biologiques. Les prévisions de la biologie pour les années qui sont devant nous sont effarantes. Et cette révolution biologique pose d'énormes problèmes éthiques parce que très souvent, les savants qui sont là, à travailler dans un génie qui fait peur à bien des égards, ne savent pas jusqu'où il ne doivent pas aller.

Nous vivons certainement le siècle de la super technologie, au plan des découvertes pharmaceutiques par exemple. Sur tous les plans, nos savants, nos docteurs en pharmacie à l'heure qui est, sont en train de mettre au point, la pilule qui fera avorter la peur, on n'aura plus peur, on prendra une pilule pour ne plus avoir peur comme on prend une pilule pour ne plus être angoissé. Vous allez voir, très bientôt sur le marché la pilule anti-peur. Certains pensent que ce n'est pas possible.

La révolution électronique, n'en parlons pas.

Je crois que c'est elle qui fait le plus peur. L'homme est sur le point de créer des robots dotés d'une intelligence artificielle. L'homme deviendra alors, en se faisant, "un créateur". On nous parle de robotique comme jamais précédemment. Le robot n'est pas une invention toute récente mais à l'heure qu'il est, le robot se perfectionne de plus en plus. Au Japon on travaille à la création d'un robot à profil, à visage humain, pour lui donner un cerveau en silicone qui pourrait réfléchir avec une puce d'ordinateur, lui donnant un jugement, fonctionnera sans intervention humaine. Attention à ne pas se laisser dépasser par des robots ! Des films de science fiction, des livres en sont déjà là.

On parle aussi de puce d'ordinateur biologique à partir de substance de bébés avortés. Cela est plus dangereux. Les autorités en place laisseront-elles faire ? On ne sait pas. On parle de ces puces biologiques surtout à propos d'enfant ayant des difficultés dans certaines matières. Par exemple, un enfant ayant des difficultés en mathématiques, on pourra lui mettre sous la peau, une puce, pas plus grande qu'un grain de riz, qui va l'aider en mathématique, ou en français, ou en physique. Mais tout ceci est dans les prévisions de l'électronique pour les dix années qui viennent.

La révolution médiatique.

A propos de la révolution médiatique par l'information et la communication bien entendu, par les transports de plus en plus rapides, le monde se trouve rétrécis, rapetissé. Mais c'est fou ce qu'on est en train de mettre au point au plan des médias. Je dois vous dire qu'au plan de la révolution médiatique, de l'information et de la communication, quelqu'un disait dernièrement que le volume de nos connaissances et le volume de toutes nos informations doublent chaque année. Un rythme accéléré des connaissances, c'est-à-dire qu'un jeune qui sort de l'université avec son diplôme doit se recycler un an après. On en est là tellement les choses vont vites, et on ne sait plus les freiner. Jusqu'où le Seigneur va-t-Il laisser aller les choses, je n'en sais rien !

La révolution photographique.

Je vous en ai parlé à propos de l'holographie, qui peut vous présenter, là devant vous, quelqu'un qui n'est pas là en fait. Qui peut vous parler, vous indiquer toute sorte de choses, vous enseigner mais il n'est pas là. D'ailleurs, dernièrement, à l'occasion des Césars, ces prix qui sont accordés aux films, dans le midi de la France, c'est quelqu'un qui n'existait pas qui a fait cette distribution des Césars. Je crois que c'était un canard, un Donald qui a fait cette distribution des Césars mais en réalité il n'était pas là. Il n'y avait personne. C'était simplement un phénomène photographique qui faisait croire qu'il était là et justement par ce procédé faisant intervenir trois dimensions en photographie.

La révolution industrielle. La révolution mécanique, physique, chimique. Qui nous a fait perdre le sens de la création de Dieu et qui nous donne de connaître une pollution qui a de très sérieuses conséquences.

La couche d'ozone en raison du chlorofluorocarbure qui est un trou dans le ciel au niveau de l'ozone de la grandeur des États-Unis. Et qui irrésistiblement crée des dangers pour l'homme surtout pour sa peau et pour certains cancers en particulier le cancer de la peau. Il n'est pas dit du tout qu'en arrêtant la production du Chlorofluorocarbure nous en arrivions à rétablir ce trou dans la couche d'ozone, nos savants n'en savent rien. Et puis il y a ce formidable problème de gaz carbonique le C02 qui crée sur notre terre un effet serre dont nous en avons eu une expérience l'été passé où des chaleurs comme jamais ont été éprouvées un peu partout en occident. Cet effet serre, qui a pour résultat des croissances des partis dit "Verts" des partis écologiques dans nos pays d'occident. Là aussi, nous sommes dépassés par les évènements, nous ne savons que faire, nous sommes dépassés par les connaissances, par tout ce que nous sommes en train de faire, de produire, de connaître. Nos révolutions sont inquiétantes à bien des égards.

Nous ne voulons pas être négatifs parce qu'au plan de la révolution biologique et puis au plan de la révolution électronique, il y a des choses remarquables. Si l'Antéchrist n'était pas craint pour prendre en main ces choses, il y a des choses fantastiques et qui relèvent du génie humain et surtout du génie de Dieu qui pourraient nous servir abondamment mais en raison de ce que nous savons et surtout du péché de l'homme ça fait peur irrésistiblement.

La révolution économique et politique qui fait peur.

Nous ne savons pas du tout comment l'Europe va se réaliser mais disons qu'il n'y a jamais eu d'empire depuis l'Empire romain. Et c'est la reconstruction de l'Empire romain qui justement représente la prophétie au plan de l'occident, la plus importante hormis bien évidemment le phénomène Israélien au Moyen Orient. Charlemagne vers les années 1800 avait essayé une reconstitution du Saint Empire romain germanique avec l'échec que nous savons. Napoléon avait eu aussi des visées à cet égard, cela avait échoué et il semble que maintenant, de manière très pacifique, les choses se mettent en place, le puzzle prophétique se met en place, la révolution politique en même temps qu'économique elle aussi bien sûr, se met en place.

Il y a peu de temps, alors que nous étions avec Jeanne au Canada, nous avons acheté l'almanach du Canada, et là tout à coup une page, "Vous l'aurez toujours sur la main." A propos de la révolution politique. Je pense que celui qui a écrit cet article n'est pas au courant de ce que dit la Bible dans l'Apocalypse

" Vous l'aurez toujours sur la main "

" les cartes de crédit classiques ne circulent dans notre société que depuis un quart de siècle à peine et voici qu'elles pourraient bien être tout à fait inutiles d'ici quelques courtes années. Au Japon, la banque Aeva mutual est à l'origine d'une toute nouvelle révolution, elle dispose en effet d'un appareil qui fait une lecture informatique de la paume de la main. Le client n'a plus besoin d'avoir sur lui la petite carte plastifiée. Il n'a qu'à faire mémoriser l'intérieur de sa main par l'ordinateur de sa banque. Le transformateur électronique installé près des compteurs des grands magasins se charge du reste. Le client est prié de poser sa main sur le transmuter qui passe aussitôt le message à l'ordinateur central de la banque lequel après vérification de son identité, débite son compte du montant de ses achats. Dans ce cas, il ne s'agit même plus d'une carte de crédit mais de ce qu'on pourrait appeler une main de crédit"

Cela ne vous fait-il pas peur ? Franchement ! Dans l'almanach du Québec !

Mais nous courrons à grande vitesse vers ce genre de situation qui n'est pas loin devant nous.

Alors, nous disons pour finir que toutes ces révolutions, dans le cadre de cette révolution fantastique de l'Antéchrist qui éblouira le monde. Il ne faut pas l'oublier, si l'Antéchrist présentait des choses négatives, il ne serait pas suivi, mais il sera tellement impressionnant et séduisant que les choses marcheront sous sa férule et qu'il sera considéré, qu'il sera même adoré comme un sauveur temporel. Et toutes ces révolutions qui s'opèrent au travers de toutes nos crises représentent ces douleurs de l'enfantement d'un nouvel ordre mondial sur tous les plans. Nous sommes donc en marche de façon très nette et c'est dans un tel contexte de révolution constante. Regardez le film "Batman" quand on pense à la manière dont on peut tout à coup, par une pression médiatique, mettre en avant un film qui ne vaut rien, avec violence, sexe. Mais la pression médiatique peut changer le monde et pousser les hommes dans un sens ou dans un autre. Quelque chose d'inouï. Il nous reste à porter l'Évangile aux extrémités de la terre dans notre génération. Comment allons-nous faire. Voilà le monde dans lequel nous vivons. Et ce monde souvent, nous échappe parce que nous sommes dans ce monde. Évidemment, nous ne savons pas en quel temps nous sommes parce que nous sommes dans ces temps-là. Si nous avions été catapultés de 1914 directement dans nos temps, nous aurions été éberlués. Mais parce que les choses se font comme cela et parce que nous grandissons dans ces atmosphères, dans ces climats, on ne s'aperçoit plus de rien, oui, on s'aperçoit que l'électronique nous change la vie, que bien des choses sont arrivées dans nos demeures et nous ont apporté peut-être un maximum de confort, mais nous vivons des temps tout à fait exceptionnels. Or il sera je pense, de plus en plus difficile d'annoncer l'Évangile dans nos temps-là. Et surtout dans les temps qui viennent. Dieu donc au regard des temps dans lesquels nous sommes et au regard des temps qui sont là immédiatement devant nous, Dieu nous demande réellement de nous réveiller, de réaliser le programme d'évangélisation qu'Il a pour la terre entière. L'Évangile doit atteindre les extrémités du monde. Dieu peut se servir de toutes ces révolutions, en tous cas de certaines d'entre elles pour atteindre l'homme partout où il vit sur la terre. Mais Il voudrait que tout ce qui est employé soit quand même san????? (là, il y a un blanc durant un ou deux mots) L'église par exemple, ceux-là seront les premiers emportés par les courants loin de Dieu quelques-uns abandonneront la foi pour se tourner vers des doctrines de démons, vers des esprits séducteurs. Ayons aussi un cœur pour ceux que nous ne voyons plus, pour ceux que le monde a séduit, pour ces chrétiens, allons vers eux sans un esprit de jugement, nous pourrions être à leur place. Dans leur situation. Aimons-les, puis allons les chercher. Sommes-nous inquiets de ceux et celles qu'on ne voit plus, qui disparaissent par exemple et on ne sait plus ce qu'ils sont devenus. Alors dans nos temps, vraiment, il nous faut nous serrer les coudes, lutter ensemble et c'est dans la mesure où nous nous serrons les coudes que nous serons plus forts pour tenir le coup au regard de tous ces courants, de ces forces que le diable déploie pour séduire jusqu'aux élus eux-mêmes, comme dit Jésus-Christ Lui-même.

Nous vivons donc des temps de pré-apostasie. Je parle pas de temps d'apostasie parce qu'ils ne peuvent pas exister avant l'Antéchrist mais l'apôtre dit que l'esprit de l'Antéchrist agit déjà, l'esprit de l'iniquité, le mystère de l'iniquité existe déjà. Jamais le monde n'a été dans une telle ébullition. Partout, le monde connaît une fermentation, les peuples, les nations, pourquoi ce tumulte parmi les nations dit le psaume 2 et surtout ce tumulte autour d'Israël à l'heure qu'il est. Israël étant bien sûr dans ce paysage prophétique, une sorte de clé, un des signes les plus important de toute la prophétie.

Le Seigneur donc nous demande d'être fidèle et d'accepter même d'offrir nos vie en martyr si toutefois demain l'Antéchrist apparaissait.

Moi je ne saurais que vous dire à propos de la parution de l'Antéchrist, on ne doit jamais être sûr jusqu'au bout étant donné ce qu'écrit Paul aux Thessaloniciens dans la deuxième lettre et au deuxième chapitre : Le jour du Seigneur n'est pas là parce que l'apostasie et l'homme du péché doivent paraître et ensuite il dit vous savez ce qui le retient. Il se peut que l'église soit enlevée au début de la tribulation, comme peut-être au milieu de la tribulation, je ne pense pas à la fin de la tribulation. Ce qui me laisse croire qu'elle pourrait être enlevée au milieu de la tribulation, c'est pour cela que je dis qu'il nous faut faire attention, encore que le Seigneur peut revenir avant même les sept années de tribulation divisée en deux : les premières trois années et demi de séduction et les trois années et demi qui suivront de jugement. Ce qui me laisse croire que nous pourrions être enlevés au milieu de la tribulation, c'est que c'est in extrémis toutes les fois, avant les jugements que Noé a été enlevé en quelque sorte dans l'arche et que Loth a été, lui aussi, poussé hors de la ville, par les anges qui lui ont dit "si tu ne sors pas on ne peux rien faire" parce que les jugements de Dieu certainement ne sont pas pour le peuple de Dieu, ils sont pour une génération d'impies, de révoltés, de rebelles contre Dieu. C'est ce qui s'est passé du temps de la génération de Loth. Mais c'est toujours in extrémis qu'ils ont été enlevés. Pour ce qui est de Noé, cela a été de sept jours. Sept jours après, le déluge est tombé. Pour ce qui est de Loth, c'est quand il a atteint Tsoar, que le déluge de feu est tombé sur Sodome. Mais c'est toujours in extrémis que ces hommes ont été enlevés. Or si nous devions être enlevés au début de la tribulation, on ne pourrait pas parler d'in extrémis, si c'est au milieu oui, parce que sitôt après ce sont les jugements qui tombent sur la terre. Mais nous pourrions, je parle toujours au conditionnel, je suis très prudent en prophétie et je crois qu'il faut l'être. Nous pourrions connaître les trois années et demi de séduction, de séduction de l'Antéchrist. Et ce sera peut-être ces trois années et demi qui représenteront le divorce consommé. Parce qu'il n'est pas encore consommé. Le divorce consommé de l'homme d'avec Dieu et de Dieu d'avec l'homme.

Nous vivons donc des temps très solennels. Prenons conscience des temps, d'où cette exhortation de Paul Sachez en quels temps nous sommes des temps difficiles déjà. Mais quelle grâce de savoir que la main du Seigneur est sur nous. Quelle grâce de savoir que le Seigneur ne nous quitte pas Voici Je suis tous les jours avec vous jusqu'à la fin du monde. Quelle joie de savoir que nous avons le plus beau des messages pour lequel il vaudrait même la peine de mourir en le donnant. Quelle joie de pouvoir compter sur le Seigneur, mais encore cette parole : serrons-nous les coudes sinon on ne tiendra pas. Où que nous soyons, enfant de Dieu. Que ce soit en Belgique où ailleurs, prions les uns pour les autres, serrons-nous les coudes et puis en avant pour le programme de Dieu et pour l'Évangile jusqu'aux extrémités du monde !

Merci de votre attention et que Dieu vous bénisse.